Pas de l’expulsion de personnes marginalisées!

source de l’image: [1]

Biel-Bienne 9 juin : La JS Bielingue est consternée par l’expulsion de personnes marginalisées de la place de la gare par la police cantonale et demande l’arrêt immédiat de cette pratique discriminatoire. 

JS Bielingue a été choquée de lire l’article publié dans Le Matin[1] le 6 juin sur l’expulsion systématique de personnes marginalisées de la place de la gare par la police cantonale qui distribue des amendes et leur interdit l’accès au périmètre. Par cette répression arbitraire, la police cantonale prive toute une classe sociale du droit d’utiliser l’espace public et d’être visible.

La JS Bielingue exige que la ville de Bienne et la police cantonale mettent immédiatement fin à cette pratique discriminatoire, qui viole tous les principes de l’État de droit. En outre, la JS est profondément déçu par la ville de Bienne et le conseil municipal. Pour eux, les idéaux sociaux inhumains d’une politique bourgeoise semblent plus importants qu’une ville ouverte et offrant un foyer à tou.te.s.

« Au lieu de chasser les personnes marginalisées de l’espace public, la ville devrait l’agrandir et le rendre accessible à tou.te.s », exige Fabio Oberle, membre du comité de JS Bielingue, et ajoute : « En luttant contre les personnes touchées par la pauvreté et non contre la pauvreté elle-même, la ville soutient la stigmatisation sociale des personnes touchées par la pauvreté. “

[1]: https://www.lematin.ch/suisse/desoeuvres-chasses-gare-sonnent-revolte/story/11761111

Les commentaires sont fermés.