Solidarité !

Le débat au sujet du budget de la Ville Bienne pour l’année prochaine débute bientôt. Il est primordial d’éviter qu’une débâcle telle que celle connue l’année passée ne se reproduise. Le budget qui fut proposé au peuple représentait une telle catastrophe que nous autres, partisans de la gauche, n’avons eu d’autre choix que de le refuser. Ainsi, le pire a pu être évité et dans la deuxième version les coupes ont été remarquablement réduites. Malgré cela, les bourgeois se sont imposés : la hausse indispensable des impôts a été refusée, pendant que le budget de nombreuses institutions a été réduit au minimum existentiel.

La question que nous devons nous poser est pourquoi économiser et si cela est vraiment nécessaire. La cause de la situation financière tendue que nous connaissons ne provient pas de la stratégie financière à long terme du gouvernement de gauche, comme le prétendent les bourgeois. Elle est à chercher du côté des entrées. La baisse des impôts sur les plans national et cantonal ont inévitablement provoqué une perte massive des recettes fiscales. Ce qui a également eu ses effets à Bienne : alors que la baisse nationale des impôts réduit directement les recettes fiscales communales, le canton se décharge de nombreux coûts sur la responsabilité des villes.

Economiser ne peut pas être une mesure permanente. Une politique de démantèlement n’a pas pour but d’augmenter l’efficacité, mais plutôt de fragiliser l’Etat. Elle fragilise la solidarité et ouvre la voie à une prochaine baisse d’impôts. Une politique socio-démocrate fonctionne autrement. Le parti socialiste fut fondé pour promouvoir la solidarité au sein d’un Etat fort et l’égalité à travers une forte imposition des plus prospères. Dans la situation difficile que nous traversons il est d’autant plus important que nous défendions fermement ces valeurs !

Les seules mesures raisonnables consistent donc à combattre toute tentative de démantèlement et à annuler la baisse des impôts observée ces dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *