Prise de parole 4 mars 2018

Lors de nos dernières assemblées des membres, on a pris position sur les textes soumis à la votation populaire du 4 mars. L’initiative No Billag a été rejetée par nos membres à l’unanimité. Le fait que la Confédération doive demander une confirmation pour relever les impôts a provoqué étonnement et incompréhension.

Objets fédéraux :
No Billag: Non
Arrêté fédéral concernant le nouveau régime financier 2021: Oui

Objets cantonaux:
Pour un débat démocratique – Votons sur les plans d’études !: Non
Tram Berne – Ostermundigen: Oui

Objets Biennois:
Crédit d’engagement pour la rénovation du complexe scolaire du Geyisried: Oui
Crédit d’engagement pour la nouvelle salle de gymnastique et extension de l’École de la Plänke: Oui
Modification partielle de la réglementation fondamentale en matière de construction de la Ville de Bienne dans le secteur «Salle de gymnastique de la Plänke»: Oui
CTS S.A. / Convention sur une couverture des déficits: Oui

Le refus de l’initiative No Billag s’est vite décidé. Les résultats du débat sur la vision de la JS pour une politique médiatique de gauche efficace se trouvent dans le papier de position suivant.

La façon dont fonctionne l’État suisse ne correspond pas à notre idéal. Il serait irresponsables d’enlever à l’État le droit de soulever les impôts. De plus, les revenus des impôts fédéraux correspondent à deux tiers du budget fédéral. Au contraire, nous trouvons même absurde, au fil des années, que l’état doive systématiquement demander la permission de soulever les impôts.

L’initiative sur les plans d’études a en majorité été rejetée, car le contenu enseigné à l’école deviendrait un sujet politique. Indépendamment de ce que nous pensons du plan d’étude 21, nous croyons qu’une uniformisation des plan d’études augment l’égalité des chances dans notre société. L’initiative, qu’elle le veuille ou non, remet donc en question l’égalité des chances. De plus, l’initiative exprime une méfiance envers les institutions, ce que la JS (comme pour l’initiative No Billag) trouve préoccupant.

Pour l’argumentation d’autres objets soumis au vote ou pour de plus amples informations, les personnes suivantes sont à votre disposition:
Rahel Wehrlin, Membre du comité JUSO JS Bielingue, [email protected], +41 77 210 48 21
Muriel Günther, Membre du comité JUSO JS Bielingue, [email protected], +41 79 622 59 04

Les commentaires sont fermés.