L’initiative „animons les espaces vides!“ a été acceptée

Hier au conseil de ville (pour la première fois dans les 15 ans d‘histoire de la JS Bielingue!), notre initiative communale „animons les espaces vides!“ soumise impartialement a été acceptée sous forme de réglement! Malheureusement, nos revendications n’ont pas toutes été satisfaites lors de la mise-en-oeuvre, mais il s’agit tout de même d’une amélioration massive des possibilités socioculturelles et de l’animation des espaces vides à Bienne.

La motion pour un état d’urgence climatique est déclarée non valable – La JS met le Conseil municipal face à son devoir

Communiqué de presse du 19.04.2019
Bienne – La motion multipartite « Prendre au sérieux les écoliers/ères en grève* – déclarer l’urgence climatique » a été déclarée non-valide à la demande du Conseil municipal. La jeunesse socialiste (JS) critique cette décision et appelle à présent le Conseil municipal à proclamer de sa propre initiative l’état d’urgence climatique. Voir l’article

La JS voit le Règlement de la Ville prévu avec scepticisme

Communiqué de presse du 15.04.2019
Un des objectifs déclaré de la révision est d’améliorer les possibilités de participation
des Biennois-e-s. La JS estiment pourtant celles-là même menacées : Ainsi la
population ne devrait pas nécessairement voter le budget et les montants à partir
desquels les dépenses rentrent dans le domaine de compétence des votants se
verraient plus fortement augmentés que la hausse des prix ne le justifierait. Une
volonté de renforcement de la démocratie devient suppression de la participation
démocratique.
Voir l’article

Prise de parole 4 mars 2018

Lors de nos dernières assemblées des membres, on a pris position sur les textes soumis à la votation populaire du 4 mars. L’initiative No Billag a été rejetée par nos membres à l’unanimité. Le fait que la Confédération doive demander une confirmation pour relever les impôts a provoqué étonnement et incompréhension. Voir l’article

Feurer doit partir

Bienne. – Dans le cadre de la dernière assemblée des délégués de l’UDC, Beat Feurer a tenu des propos racistes à l’encontre de musulman∙e∙s et de leur prétendue incapacité à s’intégrer. Il sabote ainsi le travail du département des affaires sociales et du service de l’intégration, qui lui sont subordonnées. Il ne s’agit pas là de son premier scandale, mais d’un parmi bien d’autres. Ses agissements sont incompatibles avec son activité à la tête de la Direction de l’action sociale et de la sécurité – la JS Bielingue exige sa démission. Voir l’article